Le Vendredi 17 Mai 2013  par Frédéric Bergé

L’État mettrait aux enchères, d’ici 2016, auprès des opérateurs mobiles, des fréquences 700 MHz, lorgnées par l’audiovisuel et la TNT.

  L’Élysée aurait décidé d’affecter une partie des fréquences de la télévision hertzienne numérique (TNT), la bande 694 MHz-790 MHz, aux télécommunications mobiles, au détriment du développement de la télévision numérique.

En les mettant aux enchères, comme les fréquences 4G récemment, l’État espérerait surtout récolter quelque 3 milliards d’euros qui financeraient le budget militaire, indique le quotidien économique Les Echos.

Cette décision va dans le sens des recommandations de l’Arcep. L’affectation de la bande 700 MHz au service mobile a été décidé par l’Union internationale des télécommunications (UIT) février 2012.

L’attribution de la bande 700 MHz permettrait aux opérateurs d’augmenter les débits et la capacité des réseaux mobiles afin de satisfaire les besoins croissants en trafic mobile. Ces fréquences basses possèdent des caractéristiques physiques leur conférant une grande qualité de propagation adaptée à la couverture des zones rurales, ainsi qu’à l’intérieur des bâtiments.

Cette décision favorable aux opérateurs mobiles inquiète les responsables de chaînes sur la télévision numérique terrestre (TNT) qui lorgnaient sur ces fréquences pour accélérer leur évolution vers la diffusion d’images haute définition.

Des enchères pour proposer ces nouvelles fréquences aux opérateurs télécoms pourraient être organisées vers 2016, leur attribution au bénéfice des services mobiles, n’étant programmée au niveau international, qu’à partir de 2015.

Source :

Les Echos (vendredi 18 mai 2013)

L’Arcep, avis no 2013-0175, du 5 février 2103

Retrouvez cet article sur:

01net

Publicités