Par le Jeudi 28 Mars 2013

Androïd, Windows Phone, BlackBerry, iPhone. L’éternelle bataille des smartphones et de leurs OS respectifs est une nouvelle fois entretenue par des chiffres statistiques qui, cette fois, mettent à mal Apple et la sécurité de son iOS.

Un nouveau rapport indique en effet que l’iPhone est plus « vulnérable » aux attaques que les smartphones fonctionnant sous Androïd, Windows Phone ou BlackBerry OS. L’étude, qui a été menée par SourceFire, nous apprend que la grande majorité des attaques survenues jusqu’à maintenant ont été découvertes sur les smartphones d’Apple. Plus précisément, les chiffres révèlent que l’iPhone et son iOS ont subi pas moins de 210 attaques, soit l’équivalent de 81% des attaques totales connues sur les téléphones mobiles, contre 19% pour Android, Windows Phone et BlackBerry réunis !

iPhone 5

Yves Younan, l’auteur du rapport, s’est étonné des résultats. Il dit trouver ces chiffres « intéressants » parce qu’ils s’opposent aux démarches d’Apple qui continue à mettre en œuvre des fonctions de sécurité supplémentaires dans les nouvelles versions de son système d’exploitation. Tout cela semble en effet assez paradoxal. Mais l’ingénieur a tenté d’expliquer ce phénomène par le fait qu’Androïd par exemple, bien qu’il soit plus utilisé qu’iOS, reste toutefois moins populaire que ce dernier chez les consommateurs.

Ce qui inciterait donc les « cybercriminels » à s’intéresser aux failles présentées par l’iPhone plus qu’à celles des smartphones Androïd, la plate-forme Google Play étant en fait trop ouverte et donc elle-même trop vulnérable justement, contrairement à l’App Store où les contrôles sont plus fréquents, plus stricts et où l’enjeu est donc plus fort.

Retrouvez cet article sur:

Gizmodo

Publicités