Edition du 18/01/2013

Selon le cabinet Altares, le nombre de redressement et liquidation judiciaire a fortement progressé en 2012, notamment dans le domaine informatique.

hausse des défaillances...Le cabinet Altares publie son étude trimestrielle (T4 2012) et annuelle sur les défaillances d’entreprises. Le dernier trimestre 2012 marque une accélération. Le nombre de RJ (redressements judiciaires) et de LJ (liquidations judiciaires directes) prononcées par les tribunaux a augmenté sur cette période, avec 4 994 RJ (+ 4,4%) ou 11 073 LJ (+ 16,6%), ainsi que 381 sauvegardes (+ 16,9%). Au total 16 448 procédures sont enregistrées, en hausse de 12,6%, par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Sur l’année 2012, Altares comptabilise 1 498 procédures de sauvegarde (+5,6%), 18 475 redressements judiciaires (-0,2%), 41 305 liquidations judiciaires directes (+ 4,1%). Un total annuel de 61 278 défaillances, en hausse de 2,8%.

Moins fort qu’en 2009

Le contraste est donc frappant entre les deux crises. En 2009, l’étude enregistrait 62 300 dépôts de  bilan sur l’année, en 2012 c’est 59 780. Une différence de 2 500 entreprises, épargnée de même que leurs 10 000 emplois.

Altares scrute également les grands secteurs d’activité, dont l’informatique. Celle-ci est fortement impactée en 2012 par les défaillances d’entreprises. 345 sociétés de conseil, SSII, éditeurs se sont trouvées en RJ/LJ, c’est 15% de plus que l’année précédente. Altares distingue une autre catégorie, celle de la programmation informatique, avec 277 entreprises en procédures judiciaires de redressement, 14% de plus qu’en 2011.

Sur le long terme, par rapport à 2003, le secteur « services informatiques et édition de logiciels » a connu une baisse des défaillances (RJ + LJ), avec 1065 défaillances en 2003 et 882 en 2012. Ces trois dernières années les défaillances sont reparties à la hausse.

Article de Didier Barathon, à retrouver sur :

Mondeinfo

Publicités