Quand l’on décide de devenir entrepreneur, on opte pour une liberté, une indépendance et une autonomie. Si dis comme ça, l’aventure peut séduire, à long terme beaucoup ressentent un sentiment de solitude et d’isolement social, a fortiori dans une société où l’individualisme est majoritaire. Ce mal-être devient alors fatiguant moralement et démotive au travail, on devient moins performant.

Le coworking fait alors son apparition. Il est né d’un besoin d’échange.

L’idée est de réunir dans un même espace de travail différents entrepreneurs qui planchent chacun de leur côté sur leur business et leurs contrats clients propres à leur société respective. Cet environnement n’est pas dominé par une hiérarchie, les jeux de pouvoirs qui vont avec, pas de compétition. S’ajoute à ça un cadre à la déco aérée, conviviale. Chacun peut aussi demander conseil à l’autre, comprendre sa situation d’entreprendre, les enjeux. Ces espaces de coworking sont fondateurs de communautés aux valeurs bien plus humaines que dans une structure classique.

UN PEU D’HISTOIRE

Si le concept apparaît moderne par cette façon de prendre à contrepied les schémas traditionnels de l’entreprise, il n’est pourtant pas si nouveau. Ainsi dès le 19ème siècle, les artistes se réunissaient dans des ateliers communs où ils partageaient le même matériel, alimentaient leur travail et leur créativité par le dialogue entre eux. Les artistes étant souvent considérés en marge de la société, cette première forme de coworking l’était aussi. Peintres, sculpteurs, grapheurs, taggeurs n’ont pas laissé tomber ces ateliers cependant ils inspirent aujourd’hui le monde de l’entreprise.

LE COWORKING ARRIVE AVEC LE NUMERIQUE

Les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) ont permis de développer les formes de communication surtout avec Internet. Plate-forme de partage de dossiers, les messageries instantanées, les réseaux sociaux… Ces outils du numérique ont contribué à une nouvelle organisation du monde du travail et sans ces derniers il n’y aurait probablement pas eu ce renouveau du coworking.

UN MONDE DU TRAVAIL BOULEVERSE

Comme dit précédemment, le numérique et autres nouvelles technologies ont bouleversé notre façon de travailler mais aussi notre façon de percevoir le travail. C’est notre culture qui est influencée par cette nouvelle façon de s’organiser, de gérer l’information, de communiquer… Comme il est l’est bien expliqué sur Wikipédia : « cette nouvelle forme de travail remet en question fondamentalement les anciennes théories pyramidales du travail. Aujourd’hui, le travail se fait en réseau par une agrégation ponctuelle de compétences se formant et se reformant selon les projets, plus rapide et flexible que les structures très hiérarchisées des entreprises. » On associe plus le travail à une structure mais à ce que l’on fait, et uniquement ce que l’on fait peu importe comment, le lieu ou la structure.

LA STRUCTURE DE TRAVAIL D’UNE NOUVELLE GENERATION

La nouvelle génération est à la recherche de liberté, d’autonomie et  de perspective d’évolutions. Mais à l’inverse de la génération précédente, ces jeunes travailleurs se caractérisent par leur envie forte de trouver un véritable équilibre vie privée/vie professionnelle. Ils recherchent des valeurs humaines où les personnes échangent, partagent leurs expériences. Ils sont fatigués et lassés par l’individualisme.

Au sein du coworking, les entrepreneurs s’aident et se complètent, ils signent des contrats même entre eux. Ils créent du lien entre client et entreprise, un lien sans précédent puisque ces derniers travaillent l’un à côté de l’autre. Tous spécialisés dans leur domaine, cet espace permet d’aller facilement vers le service utile à un moment t. Les relations sont enrichies, variées, la cohésion est réelle et naturelle.

L’ASCENSION DU COWORKING

Lors de la rédaction de cet article, il existe plus de 1300 espaces de coworking à travers le monde. Le bouche à oreille, les réseaux sociaux et les sites Internet diffusent ce concept qui émerge ainsi peu à peu et intéresse de plus en plus.

Les membres de coworking se multiplient aux quatre coins de la planète. Un système de coworking visa est proposé par un grand nombre de coworking : un adhérent peut travailler gratuitement plusieurs jours dans n’importe quel espace de coworking à travers le monde. Les personnes déjà sur place pourront le renseigner sur le marché étranger, ses activités, etc. Le coworking offre une mobilité internationale.

Si vous souhaitez davantage d’informations, je vous invite à vous rendre sur les sites Internet suivants (vous pourrez ainsi pratiquer votre anglais par la même occasion… Il y a encore peu de sites en français) :

Source: Mutinerie.org

 

Caro

Publicités